• Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn
  • YouTube

La parentalité et la sophrologie

Dernière mise à jour : 14 mars



Vous n’avez jamais rêvé d’être le parent idéal ?

Ne surtout pas reproduire le même schéma que vos propres parents ou au contraire incarner leur éducation.


Vous n’avez jamais rêvé que votre fille ou votre fils soit comme ci, pense comme ça ou ne fasse jamais cela ?


Parfois quand notre enfant ne réagit pas comme on le souhaiterait, ça peut nous irriter, nous attrister, nous mettre en colère…

Et parfois si les besoins de notre enfant ne sont pas satisfaits, il peut devenir fou de rage, ivre de tristesse, claquer une porte, se rouler par terre…


Quel que soit l’âge de nos enfants, ces conflits du quotidien peuvent devenir incompréhensibles, lassants, énergivores, culpabilisant…


Mais qu’est ce qu'il se passe sur le plan de la communication ?


La sophrologie peut nous permettre, en tant que parent, de prendre le recul nécessaire sur nos propres projections et peut-être sur nos propres peurs :


  • Prendre conscience et accepter quel parent je suis, quel parent je rêve d’être et si je le souhaite, développer ma parentalité.


  • Prendre conscience et accepter que mon enfant n’est pas comme je me le suis imaginé mais qu’il est LUI.


  • Apaiser les conflits familiaux mais aussi nos conflits intérieurs.


  • Prendre conscience et accepter que nos rêves, nos idéaux, nos projections ne sont pas la réalité :


- Parce que nous ne sommes pas nos parents, que nous avons tous un regard différent sur la vie, que nous ressentons et vivons les situations chacun à notre façon, et que nos expériences de vie ne seront pas les mêmes que celles de nos enfants.


- Parce que nos enfants sont des personnalités à part entière, qu’ils appréhendent la vie différemment que nous et qu’ils ressentent les situations différemment de nous.



Je vous partage des passages du livre “Le prophète” de Khalil Gibran, qui me parlent beaucoup et que j’aime relire, pour essayer de ne pas me laisser rattraper par mes propres projections, que mes enfants puissent être ce qu’ils sont et que chacun trouve sa place au sein de la famille, dans son environnement scolaire, futur environnement professionnel et dans le monde.


“ Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier. Vous êtes les arcs par qui vos enfants comme des flèches vivantes, sont projetés. L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il tend de sa puissance pour que ses flèches puissent voler vite et loin. Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie ; car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable. ”


Khalil Gibran



Sophrologiquement,


Eve Mougeolle



49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout