• Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn
  • YouTube

Les ruminations ça vous parle ?


“Il a réagi comme ça, pourquoi ?” - “Pourquoi j'ai dit ça ?” - “Pourquoi a-t- il utilisé ces mots-là ?” - “Elle m’a envoyé ce message, pourquoi ?” - “Pourquoi il ne me répond pas ?” - “Pourquoi elle a utilisé ce ton là ?” - “Pourquoi elle fait ça avec eux et pas avec moi ?” - “Cette situation me révolte, pourquoi pas eux ?” …


Analyser, disséquer, ressasser, focaliser sur le moindre détail…

Ah !! Rumination, quand tu nous tiens !!!


Ça peut durer des nuits entières sans pouvoir fermer l'œil, gâcher des journées, des heures à se prendre la tête sur pourquoi cette personne ne répond pas à mes attentes.

Et s'oublier, à cause une pensée encombrante qui en génère mille autres.


Les conséquences : des profusions de pensées qui peuvent engendrer certaines peurs comme l’échec, le rejet, l’inconnu et qui peuvent faire que le passage à l’action devient difficile. Cela épuise plus rapidement, pompe de l’énergie inutilement, le besoin de faire des pauses dans la journée devient obligatoire et s’isoler devient vitale.


Il y a autant de questionnements incessants, de ruminations vertigineuses que de situations et de points de vue différents.


💡 Et si on apprenait à prendre du recul et adopter un nouveau point de vue ?


Il est peut-être temps de faire un pas de côté, de changer sa vision sur l’autre, sur soi, sur le monde, sur une situation, se recentrer sur son propre moment présent et essayer d’en finir avec ce spectre de la rumination.


Pourquoi pas dans un premier temps, en marquant une pause, avant d’interpréter, avant de juger, avant de supposer…


Comment ? En essayant de changer de point de vue et en se mettant à la place de l’autre.


Peut-être que la personne en face de vous ou de l’autre côté de son téléphone, où qu’elle soit, ne voit pas du tout la situation sous la même forme, sous le même angle.


Pourquoi ? Parce que ses expériences de vie n'ont pas été les mêmes que les vôtres.

Peut être ont-elles été similaires, avec le même environnement, la même éducation mais certainement pas avec les mêmes vécus ou les mêmes ressentis que les vôtres.


Peut être a-t-elle peur, peut être n’a-t-elle pas envie de vivre ou revivre cette situation, peut être n’a-t-elle pas pensé que cela pourrait vous affecter, peut être n’est-elle pas empreinte d'une émotion en particulier, peut être ne connaît-elle pas assez le thème de votre discussion pour échanger,… tellement de combinaisons et de situations différentes possibles.


Ce que l’on peut faire dans l’immédiat, se recentrer sur son propre moment présent, par exemple, en prenant quelques minutes pour se concentrer sur sa respiration ou sur ce qu’il se passe à cet instant dans son corps ou encore en prenant le temps de s’émerveiller sur le paysage qui se présente devant soi.


A long terme, pourquoi ne pas développer la confiance en soi, apprendre à gérer ses émotions, à mieux se connaître, à développer une image de soi juste et plus positive.


De par un accompagnement personnalisé sur plusieurs séances et grâce à ses techniques spécifiques, la sophrologie peut vous aider à trouver vos propres ressources et développer vos capacités afin de cultiver un mieux être.


Alors, installez-vous confortablement et prenez le temps… pour vous ✨


Pour plus d’info, n’hésitez pas à me contacter.


A bientôt,


Eve





29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout